5 plantes médicinales africaines à découvrir

Voici 5 plantes originaires d’Afrique subsaharienne qui méritent d’être connues. Parce qu’elles ont de forts pouvoirs médicinaux, ces plantes se trouvent facilement en vente sur internet, dans les marchés locaux bien sûr, mais aussi arrivent sur les tablettes de nos épiceries de santé naturelle.

Personnellement, j’utilise la noix de kola lorsque je veux me stimuler; le karité en hiver pour ma peau, mes ongles, mes lèvres et mes cheveux. J’ai utilisé le griffonia une certaine partie de ma vie lorsque j’avais des troubles du sommeil.

Karité (Vitellaria paradoxa)

800px-Vitellaria_paradoxa_MS_6563

Le karité pousse dans plusieurs régions d’Afrique subsaharienne, dont le Bénin, le Mali, le Burkina Fasso, le Ghana, le Cameroun. Traditionnellement, les femmes récoltent les fruits. Les noix sont séchées au soleil pendant environ deux semaines et vendues sur les marchés ou transformées en beurre, c’est-à-dire broyées puis bouillies pour en extraire la matière grasse. Le beurre de karité est utilisé pour prévenir les vergetures, masser les nouveau-nés, entretenir la peau et les cheveux et aider à la cicatrisation. Le karité est largement utilisé comme cicatrisant auprès des tribus qui pratiquent la scarification.

Noix de cola (Cola nitida)

Cola_acuminata_-_Köhler–s_Medizinal-Pflanzen-190

Très répandu en Afrique, le colatier est aussi très utilisé par les guérisseurs de toutes tribus. Les amandes du fruit, les noix de cola, renferment de la caféine et de la théobromine. La théobromine est utilisée comme diurétique, vasodilatateur et cardiostimulant. La noix est prescrite sous forme de décoction ou macération. Les guérisseurs la prescrivent comme aphrodisiaque et pour accélérer les accouchements difficiles. Certaines personnes utilisent la noix de cola pour rester éveillées et stimulées. Il suffit de garder une noix dans sa poche et de la grignoter de temps à autre. La noix aurait également la réputation de prolonger l’érection de l’homme.

Griffonia (Griffonia simplicifolia)

7231533

Le griffonia se cultive surtout en Côte d’Ivoire et au Ghana. On utilise principalement les graines du griffonia, mais les tiges et les racines sont mâchées. Les graines sont très riches en hydroxytryptophane (5-htp), une molécule convertie par l’organisme en sérotonine. En plus d’être “l’hormone du plaisir”, la sérotonine envoie des messages au cerveau pour réguler l’appétit et la satiété. Le 5-htp est utilisé dans les cas de dépression, de troubles du sommeil et d’irritabilité. En gélule, le griffonia aide à dormir et à traiter certains troubles liés au manque de sérotonine. Le griffonia serait en voie de disparition, car aujourd’hui, toutes les pilules que l’on retrouve vendues sous le nom de 5-htp sont du griffonia à 100%. La plante est donc largement exploitée.

Baobab africain (Adansonia digitata)

800px-Baobab_and_elephant,_Tanzania

Le baobab est un arbre très apprécié pour ses fruits. En médecine traditionnelle, on utilise ses feuilles, ses fruits et ses racines. Une décoction de la pulpe est utilisée comme antidiarrhée, antipaludisme et comme fébrifuge. Les feuilles de l’arbre se préparent en tisane en tant que remède contre le paludisme. Elles sont riches en protéines et minéraux. Elles sont préparées bouillies ou en boisson (appelée lalo). L’écorce s’utilise comme fébrifuge. Le magasin Épicerie Tau offre depuis récemment de l’écorce de baobab en poudre.

Palmier (Elaeis guineensis)

800px-Elaeis_guineensis_fruits_on_tree

Elaeis huineensis est très répandu en Afrique. On le retrouve en Afrique tropicale, telle qu’en Côte d’Ivoire, Kenya, Tanzanie, Ouganda, Nigéria et Sénégal. Les guérisseurs utilisent les racines et les jeunes pousses. Les racines traitent les rhumatismes et les jeunes poussent sont utilisées dans la composition des médicaments pour l’accouchement. Cette sorte de palmier est utilisée pour son huile en usage alimentaire.

Please like & share:

One thought on “5 plantes médicinales africaines à découvrir

Comments are closed.