Introduction à la médecine traditionnelle indienne – Ayurveda

aurvede

L’ayurvéda est une branche de l’Atharva-Veda, un texte sacré de l’hindouisme qui date du Ier millénaire avant notre ère. Contemporaine de la médecine traditionnelle chinoise (MTC), l’ayurvéda est né, il y a environ 5 000 ans. Le mot « ayurvéda » vient de ayur : vie et véda qui signifie connaissance. Il signifie la « science de la vie ». L’ayurvéda s’intéresse donc à la connaissance de l’énergie de la vie. Originellement, elle repose sur le son ou la parole. Des hymnes étaient chantés pour guérir. Aujourd’hui, le médecin ayurvédique, qui se nomme le Vaidya, examine le patient au moyen d’un ensemble de techniques telles que l’observation, l’interrogation, la palpation avant de prescrire les soins au patient.

Dans l’Inde ancienne, la chirurgie humaine (décrite dans le Sushruta Samhita) est classée en 8 catégories divisées en deux parties : Purva-tantra et l’Uttara-tantra. Le Purva-tantra est dédié aux 4 branches de l’Âyurveda : Sutra-sthana, Nidana-sthana,Sarira-sthana, Kalpa-sthana,Chikitsa-sthana. L’Uttara-tantra comprend : Salakya, Kaumarabhfefefrtya, Kayacikitsa, Bhutavidya.

Principes du charaka samhîta

Le charaka samhîta est un traité médical de l’ayurveda. Ces principaux principes sont les suivants :

– L’hygiène de vie permet de restaurer l’harmonie de l’homme avec son environnement
– L’alimentation, la digestion et l’assimilation sont des questions essentielles pour la santé
– La médecine est plus préventive que curative
– La maladie est ​​​​​​​​​​considérée comme la conséquence d’une erreur alimentaire et d’une mauvaise compréhension de l’univers, ainsi que d’une mauvaise harmonie entre le corps et l’esprit.
– Le yoga est un médicament.

Philosophie de l’ayurveda

– Elle croit en l’équilibre de trois “humeurs” : le vent/l’esprit/l’air, le flegme et la bile et représentent les forces divines.
– Elle croit en l’existence de cinq grands éléments (la terre, l’eau, le feu, l’air et l’espace), formant l’univers, y compris le corps humain.
– Le sang, la chair, le gras, les os, la moelle, le chyle et le sperme sont les sept principaux éléments constitutifs de l’organisme.
– Elle fait son diagnostic de l’équilibre du corps et de son harmonie avec l’univers grâce à la doctrine des trois doshas. Il met aussi l’accent sur l’exercice, le yoga, la méditation et les massages.

Le massage ayurvédique

Le massage ayurvédique est considéré par la société indienne comme un acte d’amour et de guérison. Il existe différentes formes de massage ayurvédique qui sont utilisées pour rétablir l’équilibre des doshas. Les plus connus sont kalari marma, abhyanga, elakhizi. Les massages peuvent être pratiqués avec ou sans huile, à deux ou quatre mains. Ils sont notamment pratiqués pour détendre, nourrir la peau, améliorer la circulation sanguine et lymphatique, éliminer les toxines, renforcer le système immunitaire et préserver sa jeunesse

Please like & share: