Les 5 blessures de l’enfance

petit prince

Nous avons tous des blessures qui empêchent d’être soi-même. Ces blessures se sont créées durant l’enfance et l’adolescence. Très tôt dans sa vie, l’enfant se rend compte que lorsqu’il est lui-même, cela dérange les adultes. L’enfant en déduit qu’être naturel, ce n’est pas bien. Il fait alors des crises de colère, tout comme l’adolescent en fera. Ces crises n’existent pas auprès des enfants et adolescents qui vivent hors des pays développés, là où l’enfant est aimé pour ce qu’il  est et où le regard des autres, la comparaison, le jugement ne font pas partie des habitudes de vie. Car en Occident, on se compare, on se juge, on critique l’enfant de telle personne, car il a appris à écrire son nom plus tard que les autres, etc. À mesure de s’empêcher d’être, qui il est vraiment, l’enfant ou l’adolescent se change pour devenir ce que les autres veulent qu’il soit. Il entre dans la vie d’adulte ainsi, avec des blessures et des frustrations qu’il cache derrière des masques.

Voici les blessures dans l’ordre d’apparition dans le cours de la vie :

Blessures       Masques

Rejet                    Fuyant

Abandon           Dépendant

Humiliation      Masochiste

Trahison            Contrôlant

Injustice             Rigide

Rejet (rejeter, mettre à l’écart, repousser)

Quand on souffre de rejet, c’est qu’on ne s’est pas senti accepté par le parent du même sexe. Cela ne veut pas dire que le parent l’a rejeté, mais qu’on en a eu l’impression.

Exemple de cas : le bébé non désiré, le bébé qui est du sexe opposé à celui désiré par les parents

Caractéristiques physiques de la personne*:

  • Corps fuyant qui veut disparaître
  • Impression de difformité
  • Maigreur, minceur
  • Impression de parler derrière un masque
  • Petit visage
  • Petits yeux

Caractéristiques morales de la personne* :

  • Personne qui doute de son droit d’existence
  • Enfant sage et peu bruyant
  • Enfant dans la lune
  • N’est pas très attaché au matériel
  • Se coupe de la sexualité
  • Discret
  • Mange peu
  • Peu d’amis

Abandon (quitter, laisser, ne pas s’en occuper)

La blessure est vécue avec le parent du sexe opposé. C’est le sentiment d’avoir été abandonné lors d’une occasion particulière ou durant toute l’enfance par ses parents.

Exemple de cas : enfant qui sent que ses parents l’abandonnent (quand ils vont travailler, s’ils partent en vacances sans lui, parents ne s’occupent pas de lui)

Caractéristiques physiques de la personne* :

  • Corps sans tonus qui s’affaisse
  • Jambes faibles
  • Maigreur, minceur
  • Yeux tristes

Caractéristique morale de la personne* :

  • Se prend pour une victime
  • Utilise ses problèmes pour avoir de l’attention
  • Aime avoir le rôle de sauveur (jouer les parents pour les frères et sœurs)
  • A des hauts et des bas
  • Pose beaucoup de questions
  • Entraîne les autres dans certaines activités (cherche des complices)
  • A peur de la solitude
  • Pleure facilement
  • Mange beaucoup sans prendre de poids
  • Ressens la tristesse

Humiliation (abaissement, honte, vexation)

Blessure vécue plus souvent avec la mère. C’est quand l’enfant a le sentiment que ses parents ont honte de lui lorsqu’il est sale, lorsqu’il est mal habillé, lorsqu’il a fait une bêtise, etc.

Exemple de cas : bébé traité de dégoutant, car il aura joué avec sa couche pleine, enfant surpris par les parents à jouer avec ses parties génitales et humilié par un regard ou des mots.

Caractéristiques physiques de la personne* :

  • Corps rondelet ou personne mince qui se contrôle mais qui prend très facilement du poids
  • Taille courte
  • Cou gros et bombé
  • Tension au cou
  • Grands yeux ronds

Caractéristique morale de la personne* :

  • Personne ne s’aime pas
  • n’aime pas aller vite
  • Se croit malpropre
  • Hypersensible
  • Sensuel mais a honte de sa sexualité
  • Mange beaucoup, grignote
  • A peur de la liberté

Trahison

Exemple de cas : Enfant qui développe inconsciemment le désir d’avoir un bébé avec le parent du sexe opposé, lequel ne tient pas ses promesses et trahit sa confiance.

La blessure est vécue avec le parent du sexe opposé au stade d’Œdipe. C’est quand l’enfant, « amoureux » d’un de ses parents est déçu par lui et se sent trahi.

Caractéristiques physiques de la personne* :

  • Épaules plus larges que les hanches chez l’homme
  • Hanches plus larges et fortes que les épaules chez la femme
  • Grosse poitrine
  • Regard intense

Caractéristique morale de la personne* :

  • Séducteur
  • Comédien
  • Cherche à être spécial
  • Se croit responsable et fort
  • Ment facilement
  • Manipulateur
  • Se confie peu
  • Intolérant
  • Peu patient
  • Mange rapidement

Injustice (non-respect des droits)

La blessure est vécue avec le parent du sexe opposé. Enfant qui ne se sent pas apprécié à sa juste valeur et ne se sent pas respecté.

Exemple de cas : Enfant ainé qui trouve injuste de donner l’exemple face à ses frères et sœurs.

Caractéristiques physiques de la personne* :

  • Corps droit et rigide

Caractéristique morale de la personne* :

  • A eu un parent sévère
  • Perfectionniste
  • Envieux
  • Trop optimiste
  • Dynamique
  • Peu rire pour rien pour cacher sa sensibilité
  • Se compare
  • Se justifie beaucoup
  • Colérique
  • Aime être sexy
  • Donne peu d’affection
  • Préfère les aliments sucrés et le croustillant
Étapes de guérison

1. Reconnaître sa blessure et son masque

Il faut faire tomber le masque.

Reconnaissez votre blessure.

Dîtes-vous que vous n’étiez qu’un enfant lorsque vous avez eu l’impression d’être atteint par l’une ou l’autre des blessures.

2. Accepter sa blessure et son masque

Admettez vous êtes caché derrière un masque.

Acceptez que votre égo se soit créé ce masque pour vous protéger.

3. Observez vos changements

Les masques tombent. Par exemple, la blessure d’injuste est en voie de guérison quand vous serez plus souple dans vos démarches, moins perfectionniste.

Vous pouvez faire ce travail par écrit. Laissez-vous vivre ces émotions que vous avez peut-être refoulées.

Ce que je vous présente sur cette page est un bref résumé du livre de Lise Boudreau, Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même, qui est disponible partout en librairie. Le livre est plus précis que ce que je vous écris et je vous conseille de l’acheter si vous savez au fond de vous qu’un travail est à faire sur vous au niveau de votre corps émotionnel. Au Québec, il y a des professeurs qui vous accompagnent à passer à travers les blessures de l’enfance.

* Plus une personne dispose de toutes ces caractéristiques, plus elle souffre de la blessure. Si elle dispose d’une ou deux de ces caractéristiques, c’est que sa blessure est présente, mais moins importante.

Source : Lise Boudreau, Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même, les éditions T.E.C., Bellefeuille, 2000.

Please like & share: