Les animaux totems en Afrique subsaharienne

En Afrique subsaharienne, les animaux totems ont largement leurs places dans les cérémonies et les rites de plusieurs tribus ou villages. Lorsqu’un individu danse lors d’un rituel, il peut incarner un de ces animaux en imitant les mouvements propres à ce totem. Les animaux peuvent aussi être incarnés via les masques qui sont eux aussi portés lors de danse ou de rituels, et on les retrouve aussi dans les différents procédés chamaniques (rituels, amulettes, etc.).

Voici un portrait de quelques-uns de ces animaux totems que l’on retrouve en Afrique subsaharienne.

Le serpent

640px-Python_royal_35

Certains serpents sont associés au bonheur, d’autres au malheur. Le python royal est un des animaux symboliques les plus puissants. Il est souvent inclus dans les diverses histoires des mythologies de différentes tribus, comme un animal créateur. Il intervient dans de nombreuses cérémonies religieuses, notamment dans les initiations féminines, mais aussi masculines. Pour certain, le python est le maître de toutes les créatures. Dans le mythe yaks de la création, le serpent créé l’univers en bougeant.

La poule (et coq)

Coq-gaulois-dore

La poule est un animal cérémonial utilisé dans de nombreux rites. Elle est utilisée pour consolider des liens sociaux ou spirituels entre les personnes, pour réconcilier ou encore harmoniser un lieu. Pour cette raison, on la sacrifie lors des mariages et baptêmes notamment. La poule entre dans la composition des repas destinés aux morts. Le sang de la poule réparé et régénéré. Certains objets sont “nettoyés” avec du sang de poule pour augmenter leur puissance magique.

Le crocodile

1024px-Nile_crocodile_head

Le crocodile est un animal royal qui intervient dans certains rites de morts. Son corps contient des puissances magiques. L’animal est souvent utilisé pour des charmes et sortilèges. Mais le crocodile à beaucoup de connotation négative, ne serait-ce par les attaques qu’il fait auprès des populations, mais aussi parce que les sorciers maléfiques en font un animal de pouvoir. Une légende raconte que les crocodiles essaient d’avaler l’ombre des hommes pour les mettre à leur pouvoir.

Le lion

Bechuana_hunting_the_lion-1841

Le lion est un animal de protection. Pouvant rester de longues heures immobiles, le lion n’est pas dérangé par l’inactivité. Au contraire, il tire sa force du moment présent où seule sa puissance intérieure compte. Le lion a sa place dans plusieurs mythologies en Afrique. Il est la création de l’homme, car, après tout, c’est le roi des animaux. La hyène Même en Afrique, la hyène a cette image agressive et sauvage. Son animal totem peut autant basculer dans la lumière que dans l’ombre. Maitresse des fétiches, la hyène est chargée de puissances occultes. Encore aujourd’hui, elle est peut incarner à cause des forces malines qu’elle peut incarner.

Le singe

640px-Dog_african_mask-romanceor

Intelligent, joueur, mais d’une grande puissance, l’animal totem du singe ne se met pas entre toutes les mains. Douée de forces occultes, la force du singe est à la fois aidante et guérisseur et à la fois mystérieux et inattendu.

Please like & share: