Remèdes médicinaux de l’Égypte ancienne

Punica_granatum_(Jardin_des_plantes)

Beaucoup de ceux qui consultent mon site savent que je suis une passionnée des médecines anciennes et notamment celles du continent africain. Aujourd’hui, je voulais partager avec vous quelques remèdes médicinaux de l’Égypte ancienne par les prêtres-médecins, les sounous (médecins qui travaillent avec les livres) et les médecins-magiciens.

Ces recettes ont pour but de vous faire connaître la médecine des pharaons. Bien qu’elle ne soit en aucun cas proche de la médecine allopathique, cette médecine est très proche de la médecine naturelle et même de l’Ayurvéda et de la médecine chinoise. En effet, l’utilisation des plantes et des aliments en Égypte ancienne est à 90% la même que celle d’aujourd’hui. Rappelons que la civilisation de l’Égypte ancienne est datée de 3000 à 30 avant J.-C.

Vers intestinaux

  • Concasser une racine de grenadier dans de la bière et laisser reposer toute une nuit dans un vase, puis filtrer. En boire plusieurs jours.

La Bière (HENEKET) était une boisson de type médicamenteuse. Un grand nombre de remèdes étaient mélangés avec la bière. Le houblon présent dans la bière est diurétique, digestif et peut être laxatif. Quant à l’écorce de grenadier, elle est utilisée comme vermifuge en phytothérapie traditionnelle. Il n’y a donc rien d’étonnant que la racine de l’arbre soit utilisée de la même façon par les Égyptiens anciens.

Contre la diarrhée

  • Mélangez de la pâte à pain de blé, des graines de caroube, de l’huile, du miel et de l’eau. Faites cuire. Ingérer.

La caroube a un effet post-digestif sec. Il est constipant. En médecine chinoise, c’est l’un des   remèdes pour soigner la diarrhée, mais il ne bat pas le thé noir, bien sûr.

Pour rajeunir la peau
Faire un crème à base des éléments ci-dessous et l’appliquer sur le visage:

  • poudre d’albâtre
  • poudre de natron
  • sel marin
  • miel

L’albâtre est un minéral composé de calcite et de gypse largement utilisé en Antiquité pour tailler des sculptures.  Le natron est lui aussi un minéral dont des gisements se trouvent encore en Égypte. Les Égyptiens anciens l’utilisaient dans leurs produits ménagers, dans leurs lampes à huile et comme produit de conservation dans le procédé de momification.

Constipation

  • Ingérer une pâte à base de fève cuite refroidie et de figues.
  • ou encore : Refroidir l’anus dans un bain ou avec une lingette.

Les figues ont une action laxative et les fèves, en plus d’être riches en fibres solubles et insolubles (ce qui favorise l’élimination des selles) ont une action carminative, ce qui en plus peut aider à chasser les gaz intestinaux.

Yeux rouges

  • Se laver les yeux avec du lait de chèvre durant 4 jours.

Le lait animal est refroidissant. Et quand un aliment, un ingrédient ou une plante nous refroidissent, cela veut dire qu’il abaisse le feu (Teja en Ayurvéda) ou le Yang, responsables de la chaleur, et donc des rougeurs, dans le corps.

Les notions de chaleur et de froid étaient très bien ancrées dans la médecine des Égyptiens anciens. Je l’ai constaté en observant de nombreux remèdes qui étaient prescrits en opposition à la chaleur corporelle. Autant l’action des plantes sur l’organisme était très souvent choisie selon la règle homéopathique qui combat le mal par le mal, autant l’action post-digestif de ces plantes était choisie selon l’effet inverse afin d’équilibrer le corps, tout comme l’Ayurvéda (qui a évolué en parallèle à la médecine égyptienne ancienne) le fait.

Sources
Ange-Pierre Leca, La Médecine égyptienne au temps des Pharaons, Paris, Dacosta,‎ 1992
Thierry Bardinet, Les papyrus médicaux de l’Égypte pharaonique, Paris, Fayard,‎ 1995
Bruno Halioua, La médecine au temps des Pharaons, Paris, Liana Levi, coll. « Histoire »,‎ 2002
Richard-Alain Jean, La chirurgie en Égypte ancienne. À propos des instruments médico-chirurgicaux métalliques égyptiens conservés au musée du Louvre, 2012
Notes de divers lectures amassées au cours des années

Please like & share: